Cuire au four pour mieux vivre

Festival Il Forno

Les partenaires du Festival Forno, l'événement dédié au plaisir de cuisiner au four prévu du 9 au 16 octobre 2010, présentent les résultats de la recherche quantitative Bien cuisiner pour mieux vivre: rêve ou réalité? dirigé par TomorrowSWG.

Pyrex, Buitoni, Angelo Parodi, Lago, Smeg et Fornet ont ressenti le besoin d'étudier en profondeur et méthodologiquement la relation des Italiens avec la cuisine et, en particulier, avec le four. Un choix responsable et conscient afin de mieux comprendre les souhaits, les attentes et les besoins de la population dans un contexte historique et social profondément modifié au cours de ces années.

Le plaisir de vivre en bonne santé

La situation économique actuelle a conduit à des changements significatifs dans les choix et les modes de vie des Italiens, les amenant à redécouvrir le plaisir de vivre leur temps à la maison.

Au cours des deux dernières années, plus d'un tiers de l'échantillon déclare avoir changé ses habitudes, préférant rester plus à la maison et consommer moins souvent des repas dans les restaurants, les trattorias et les pizzerias. Si le besoin d'économie a pu influencer initialement ces choix, les conséquences n'en sont pas moins vécues de façon positive et non pas contrainte. Il suffit de penser que, étant en mesure de choisir, près de la moitié des personnes interrogées passeraient encore plus de temps à la maison.

La qualité de la nourriture

En parallèle, il y a une autre tendance significative, concernant l'attention croissante à la qualité des aliments. Sur cet aspect, les positions sont quasi unanimes: environ 8 personnes sur 10 déclarent consommer des plats plus sains et signalent la nécessité de mieux prendre soin de leur nourriture et de cuisiner au four.

La cuisine au centre

Le résultat est un nouveau scénario, dans lequel la cuisine assume une fonction absolument centrale pour les Italiens.

Les interviewés eux-mêmes soulignent l'apport hédoniste et ludique de la cuisine, ce qui les amène à apprécier grandement cette activité: 65% des interviewés confirment que l'intérêt pour la cuisine a augmenté ces dernières années, alors que 53% aimeraient concrètement avoir plus de temps disponible pour essayer leur main au poêle.

D'autre part, la cuisine est vraiment abordable pour tous et a de multiples valeurs: d'une part elle peut satisfaire un besoin intime de gratification (76% partagent ce point de vue), d'autre part elle vous permet de prendre soin de vos proches (le 79% d'accord), en plus d'offrir d'agréables moments de convivialité (73% pensent comme ça).

A tout cela s'ajoute la conviction que chaque personne peut devenir un petit chef à la maison: pour environ 9 sur 10, il s'agit simplement de mettre un peu d'effort et de passion.

Cuisiner au four pour mieux vivre: les données

Dans ce cadre également la préparation de plats cuits au four n'est plus considérée comme une activité pour quelques experts "choisis" dans la cuisine:

- 2 répondants sur 3 utilisent le four plusieurs fois au cours de la semaine;

- près de 40% de l'échantillon aime souvent expérimenter de nouvelles recettes cuites;

- plus de 70% croient connaître toutes les fonctions de leur four;

- 6 sujets sur 10 évaluent très positivement leur capacité à utiliser le four de la meilleure façon possible.

Le four est devenu un outil quasi indispensable dans la cuisine (60% le considèrent comme tel), car il permet également de préparer des plats certes savoureux mais en même temps plus sains.

En ce sens, une large majorité (66%) pense que le four est indispensable pour prendre soin de leur alimentation, sans oublier le résultat d'une plus grande satisfaction qui peut en découler.