Le groupe Trombini investit dans l'environnement. La nouvelle usine Falco a été inaugurée

L'usine de Falco

Plus de 80 millions d'euros d'investissements du groupe Trombini pour la restructuration complète de l'usine de Falco di Pomposa di Codigoro, dont 8 destinés à l'achat et à la mise en service d' un électrofiltre destiné à réduire les émissions polluantes dans l'atmosphère . Un processus qui a duré trois ans et qui enrichit le territoire ferrarais avec une usine de pointe dans la production de panneaux de mélamine et de matières premières. "Falco est une usine historique pour ce territoire", a déclaré Andrea Trombini, président du groupe homonyme, "sur lequel nous avons décidé d'investir de manière significative pour augmenter la capacité de production et augmenter le niveau de protection de l'environnement. C'est un processus qui a duré près de trois ans, mais avec les nouvelles usines dans la région, le niveau d'emploi, les activités des secteurs induits et de la logistique augmentent. Nous sommes particulièrement fiers de l'usine de réduction des émissions, ce qui nous permet de protéger le territoire et de produire en toute sécurité dans le respect des normes environnementales ».

Le groupe Trombini investit dans l'environnement. La nouvelle usine de Falco a été inaugurée: l'électrofiltre

L'usine de dépollution humide de type électrofiltre, qui représente la meilleure technologie disponible, a été fournie par la société autrichienne Scheuch, une société leader dans le monde pour la production de systèmes de purification de l'air. Le nouvel électrofiltre est un système qui permet de retenir les principaux polluants contenus dans les fumées évitant ainsi la dispersion dans l'atmosphère.

"L'électrofiltre représente un système absolument innovant", a expliqué Gianni Gioli, directeur général du groupe Trombini "qui réduit considérablement les particules et les émissions dans l'atmosphère, peut travailler sans interruption pour des interventions de maintenance, n'émet pas de panaches ou les fumées visibles à l'extérieur permettent de maintenir la même quantité d'émissions tout en doublant la capacité de production de l'usine. De la même manière il permet de ne pas augmenter la production de déchets et la consommation d'eau, grâce à un système de réutilisation et de recyclage ". L'électrofiltre est l'un des investissements réalisés par le Groupe Trombini dans le cadre d'un Plan Préventif pour l'Environnement, dans ses cinq usines situées dans le nord et le centre de l'Italie. "Nous sommes particulièrement fiers d'avoir Falco et le groupe Trombini parmi nos membres", a déclaré Piero Puglioli, président de Confindustria Ferrara, "parce que la taille et la qualité de l'investissement réalisé démontre l'attention de l'entreprise sur le territoire et pour le respect de l'environnement, dans un contexte naturaliste et environnemental très particulier comme le Delta du Pô et l'Abbaye de Pomposa. Nous suivons ce renouvellement de très près depuis le début, ce qui aura des effets positifs aussi en termes d'emploi et d'économie pour l'ensemble du territoire. Le travail réalisé par le groupe Trombini montre qu'il existe des entrepreneurs capables de maintenir ensemble la croissance de la productivité dans le respect et la protection de l'environnement ". L'usine de Falco di Pomposa, fondée en 1962, est aujourd'hui le fleuron du Groupe. Depuis 2002, avec les investissements réalisés, c'est l'unité de production la plus moderne existant en Italie dans le domaine de la fabrication de panneaux bruts et mélaminés pour l'industrie du meuble. Elle emploie plus de 130 personnes dans les provinces de Ferrare, Ravenne et Rovigo.