Accidents à la maison? Voici comment les éviter

Mieux vaut prévenir que guérir

En Italie, toutes les dix secondes, une personne est victime d'accidents domestiques plus ou moins graves. Un budget très inquiétant, dû en grande partie à la négligence et au manque d'information sur les dispositifs de sécurité et les outils de prévention. Les murs de la maison ne sont pas toujours sûrs, mais il serait possible de limiter les risques auxquels sont exposés les enfants, les personnes âgées et les femmes au foyer. Pour attirer l'attention sur le problème, la marque bien connue de grands appareils ménagers Whirlpool (www.whirlpool.com) a mis en œuvre un projet visant à créer une culture de sécurité intérieure éclairée et responsable. Une série d'actions concrètes, y compris la distribution d'un guide de sécurité rempli de suggestions utiles pour identifier les risques et prévenir les accidents dans des environnements tels que la cuisine ou la salle de bain. Parmi les dispositifs de sécurité indiqués dans le Guide, la grille anti-brûlure apparaît, accessoire métallique mobile qui, placé sur la table de cuisson, empêche le basculement des casseroles. La soupape de sécurité évite les fuites de gaz si la flamme est éteinte accidentellement pendant la cuisson, tandis que la porte froide est un système très utile qui, grâce au verre thermo-réfléchissant et isolant, rend la porte du four inoffensive même pour les mains des enfants. Il y a aussi un dispositif conçu pour empêcher l'inondation des machines à laver et des lave-vaisselle. Il s'appelle Waterstop et se compose d'une électrovanne qui, à la moindre fuite d'eau, interrompt le fonctionnement de la machine, ferme la vanne de remplissage et élimine le liquide présent dans le réservoir.

En collaboration avec le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Whirlpool a également mené une enquête intitulée «Sécurité à la maison: comportements et attitudes des femmes italiennes». D'après les données recueillies, il semble que dans notre pays, 59% des femmes n'utilisent pas de mesures préventives pour prévenir les accidents domestiques. Seules 4 familles sur 10 déclarent avoir adopté des systèmes préventifs: 26% citent le sauvetage, obligatoire par la loi, alors que seule une minorité fait référence à des systèmes différents et non obligatoires tels que la soupape de sécurité de la cuisinière (7%), le entretien périodique des appareils et systèmes domestiques (3%), dispositifs anti-inondation pour lave-vaisselle et machines à laver (1%). Au cours des dix dernières années, environ trois millions et demi de familles ont été touchées par des accidents causés par des activités domestiques, dont 52% dans la cuisine. C'est l'environnement de la maison que les femmes italiennes considèrent plus dangereux (89%), suivi d'une longue distance de la salle de bain (8%) et des autres pièces. 90% des personnes interrogées considèrent les fuites de gaz dans la cuisine, causées par la présence de la plaque de cuisson, tandis que 82% parlent de brûlures et de brûlures au four. A cet égard, le niveau de prévention et d'information est plutôt faible: seuls 47% des enquêtés disposent d'une cuisinière équipée d'une soupape de sécurité, tandis que 26% de ceux qui ne la possèdent pas ignorent son existence.

Accidents à la maison? Voici comment les éviter: Ne jamais sous-estimer les pièges domestiques

En ce qui concerne les accidents provoqués par la porte chaude du four, ils ne sont pas chargés à l'appareil, mais à l'inattention de l'utilisateur. Même dans ce cas, seulement la moitié des répondants pensent avoir un four équipé d'une porte froide, tandis que 37% ignorent cet appareil. Les accidents domestiques les plus fréquents qui n'impliquent pas directement les personnes sont dus aux inondations provoquées par les machines à laver et les lave-vaisselle (20%), considérées nocives pour leur maison et les appartements voisins. Cependant, seul un tiers des ménages a pris des mesures préventives telles que le dispositif anti-inondation Waterstop, alors que 57% n'en ont jamais entendu parler. La recherche sur la sécurité à domicile retrace trois profils différents de femmes: des jeunes équilibrés, âgés de 18 à 44 ans, ayant un niveau d'éducation moyen-élevé et travaillant à l'extérieur du foyer. Conscients des dangers domestiques s'accordent sur les interventions nécessaires, mais ils les mettent rarement en action. Les femmes au foyer anxieuses sont des femmes d'âge mûr âgées de 45 à 54 ans, avec un faible niveau d'éducation, qui se consacrent exclusivement à la maison. Ils vivent avec leur mari et leurs enfants plus âgés. Leur attitude vigilante présente souvent un alarmisme excessif. Enfin, les personnes âgées inattentives sont des femmes de 55 à 74 ans, peu scolarisées, qui vivent seules ou avec leurs maris. Ce sont les personnes les plus à risque, mais les moins au courant des règles à suivre pour la sécurité à domicile.

Tous les répondants sont d'accord sur le besoin de plus d'informations et considèrent la fourniture de dispositifs de sécurité importante. C'est pourquoi une entreprise comme Whirlpool, à la pointe de la technologie et de la qualité des produits, a décidé d'aborder le problème avec sérieux et de promouvoir une campagne d'information destinée à tous les consommateurs. Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez demander gratuitement le guide "Votre maison sûre" en appelant le numéro gratuit 800 - 313169, ou en envoyant un e-mail à l'adresse: [email protected] Sur le net il est aussi possible de lire avec les plus petits une bande dessinée amusante et utile réalisée par l'Imq (Institut de label de qualité pour les appareils ménagers) sur www.associvile.it/domestic.