L'art de la coutellerie. La collection de couverts Sambonet à Milan

La collection de couverts Sambonet au château Sforzesco

Du 19 juin au 7 septembre à la Sala delle Guardie du Musée des Arts Décoratifs du Castello Sforzesco à Milan, une exposition fascinante nous invite à un voyage à travers cinq siècles - du XVIe au XXe siècle - dans l'art de la coutellerie. La collection de couverts Sambonet est exposée pour la première fois au public dans un noyau aussi grand et significatif.

La collection de couverts Sambonet au château Sforzesco. Cuillère, fourchette et couteau du XVIe au XXe siècle est promu par la Région Lombardie. Direction Générale de Culture, Identité et Autonomie de Lombardie, de la Municipalité de Milan - Culture et Musées - Secteur des Musées et Expositions, Collections Civiques d'Art Appliqué, par Giuseppe Rivadossi Officina, avec la contribution de Sambonet spa.

En 1997, la Région Lombardie a acheté la collection, une série extraordinaire d'environ deux mille coutellerie anciennes et modernes (d'une cuillère égyptienne du II millénaire avant JC, à un service Giò Ponti des années 50 du siècle dernier, en passant par grec, étrusque et Romains, du moyen et haut Moyen Age, de la Renaissance, du style baroque et néoclassique) et récemment assigné comme dépôt de vingt ans au Musée des Arts Décoratifs du Castello Sforzesco.

L'art de la coutellerie. La collection de couverts Sambonet exposée à Milan: cinq siècles d'art de la coutellerie

La collection de couverts Sambonet, d'après les témoignages de Gianguido Sambonet (Vercelli, 1923-Milan, 2001), qui était non seulement un chercheur d'argent, un consultant de musée et un conférencier d'instituts universitaires, mais aussi un haut responsable de la «Entreprise familiale, certes née d'intérêts amateurs, mais formée avant tout comme un support historique à l'entreprise, comme base de comparaison et d'inspiration avec le meilleur a été produit dans des siècles de coutellerie. Les premiers silvers commencent à être collectés en 1925 par la mère de Gianguido, Maria Sambonet (1896-1978), récemment mariée à Guido (1896-1973).

A partir de ce moment, le noyau de collection, fortement renforcé par Gianguido au début des années 70, s'est agrandi pour former un incomparable document «raisonné» et organique des styles, matériaux et techniques qui ont alterné pendant des millénaires dans l'art de posé. Roberto Sambonet (Vercelli, 1924 - Milan, 1995), frère de Gianguido, artiste et auteur de prestigieuses créations de design mondialement connues, a également contribué à la croissance du patrimoine des spécimens modernes et contemporains. Il s'agissait cependant de Gianguido, plus intéressé par les pièces anciennes, de donner à la collection cette approche résolument scientifique qui la rend digne d'une mise en valeur permanente du musée.