Les gens se rencontrent en architecture

Biennale d'architecture

Le dimanche 29 août, aux Giardini della Biennale et à l'Arsenale, la 12ème exposition internationale d'architecture intitulée « People meet in architecture», dirigée par Kazuyo Sejima et organisée par la Biennale de Venise présidée par Paolo Baratta, est ouverte au public.

L'exposition, qui restera ouverte jusqu'au dimanche 21 novembre 2010, naît et se développe selon les axes de recherche que la Biennale de Venise poursuit dans le domaine de l'architecture et qui en fait un rendez-vous incontournable de la culture internationale au fil des ans .

Après une série de Biennales confiées à d'éminents critiques ou historiens, le secteur a de nouveau été confié cette année à un architecte, Kazuyo Sejima. Première femme à diriger la Biennale d'architecture, Sejima a récemment reçu le prestigieux Pritzker Architecture Prize 2010 (avec Ryue Nishizawa). décoration extérieure sur la pelouse avec des lettres blanches formant le mot Italie (Pavillon italien, Jardins d'Arsenal, Venise)

exposition

L'exposition People meet in architecture est organisée au Palazzo delle Esposizioni de la Biennale (Giardini) et à l'Arsenale et constitue un itinéraire d'exposition unique, avec 46 participants dont des studios, des architectes, des ingénieurs et des artistes du monde entier.

Le titre suggère que l'architecture a pour tâche de créer des espaces réels qui facilitent la communication entre les individus, à une époque où les technologies les plus avancées remplacent le dialogue direct entre les personnes.

Pour dépasser la condition d'isolement et donner un nouveau sens aux communautés, l'architecte, plutôt que de se concentrer sur de grandes utopies, devra essayer de créer des visions fonctionnelles pour le présent. Sejima conçoit des espaces fluides sans hiérarchies qui permettent une relation continue entre l'extérieur et l'intérieur, encourageant la capacité des participants à interpréter l'espace.

Interprétation de l'exposition

vue de dessus des chaises du directeur rouge sur les fondations «Il est plus que jamais favorable à l'exposition - dit Paolo Baratta - que nous développions une commission publique et privée plus articulée et efficace, à partir de laquelle des questions et des demandes peuvent émerger de l'architecture qui semble aujourd'hui dormante ou ignorée.

Une exposition d'Architecture peut aider à utiliser son propre langage, qui n'est pas seulement celui de la documentation mais celui de l'émotion visuelle, qui conduit à l'intuition et à la pensée de nouvelles et différentes possibilités par rapport à la vie quotidienne et habituelle. Les gens se rencontrent en architecture signifie aussi que nous devenons des gens en architecture ; c'est précisément dans la res publica que l'homme couronne son propre effort pour construire la civilisation de l'homme ".

"Cette édition de l'exposition permet aux gens de prendre conscience des différentes idées émanant de différents contextes - révèle Sejima - et reflète le présent qui encapsule en soi le potentiel pour l'avenir. J'espère que cette exposition est une expérience de possibilités architecturales, impliquant une architecture créée par différentes approches, capable d'exprimer de nouveaux modes de vie.

Une exposition d'architecture est un concept provocateur, car il est impossible de montrer les bâtiments réels, qui doivent donc être remplacés par des modèles, des dessins et d'autres objets. En tant qu'architecte, je crois que c'est le travail de notre profession d'utiliser «l'espace» comme moyen de formuler notre pensée ».

Les gens se rencontrent en architecture: les universités se rencontrent en architecture

À côté de la première exposition People se rencontre en architecture, La Biennale s'est enrichie cette année d'un nouveau projet pour les jeunes. Avec la Destination de la Biennale de Venise. Les universités se réunissent en architecture pour proposer des universités et des instituts de formation afin de planifier une visite structurée de l'exposition, afin que les étudiants du monde entier considèrent la Biennale comme un lieu d'étude et de recherche. Des protocoles d'accord ont été signés avec des universités italiennes et étrangères pour des groupes d'au moins 50 étudiants, qui peuvent ainsi insérer l'expérience dans leur parcours de formation.

La visite peut durer au maximum trois jours et se terminer par un séminaire organisé de manière autonome par la même faculté dans un espace mis à disposition gratuitement par la Biennale. Toutes les universités italiennes et, en particulier, les facultés d'architecture, d'ingénierie, de sociologie, de design et de communication ont été contactées, enregistrant jusqu'à présent 14 adhésions. La même proposition a été envoyée aux universités et aux écoles de formation des pays européens et de plusieurs pays non européens, recevant aujourd'hui 9 adhésions de 6 pays (Autriche, Grande-Bretagne, Grèce, Slovénie, Hongrie, USA).

"C'est ainsi que naît une nouvelle Biennale - soutient le Président Baratta - qui voit les pavillons étrangers côte à côte en tant que participants et les universités de différents pays en tant qu'utilisateurs. Une nouvelle alliance au nom de l'architecture et des disciplines connexes et un nouvel élan à la Biennale d'architecture en tant que lieu de pèlerinage international pour les enseignants et les étudiants ».