Porte-bûches, un objet revisité

Support de bois de chauffage

Autrefois un simple récipient pour empiler le bois prêt à brûler, la porte en bois a évolué au fil des années, assumant des morphologies toujours plus captivantes et originales. D'autre part, l'appréciation de cet objet a augmenté au même rythme que la renaissance de la cheminée ou du poêle à bois.

Les formes de la cabane en rondins se sont développées à tel point qu'elles se transforment en coeurs romantiques, qui trouvent à juste titre leur emplacement idéal près des cheminées. Le Jardin de Corten, marque de mobilier d'extérieur du groupe Schneider, propose des coeurs comme éléments d'ameublement pour contenir du bois (dans l'image).

Support de bois de chauffage extérieur

Une solution "économe en espace" pour stocker le bois? Voici la porchetta Eracle, produite par "Il Giardino di Corten", la marque de mobilier d'extérieur du groupe Schneider, moderne, élégante et fonctionnelle, qui peut être placée près de la cheminée ou du poêle, mais aussi à l'extérieur, sous une terrasse ou dans le jardin. Le produit est fait de corten, un matériau éternel qui ne subit pas les effets du passage du temps. C'est un type d'acier caractérisé par une haute résistance à la corrosion, capable de créer des émotions donnant du charme et de la personnalité à la maison et au jardin. L'étude et le traitement du «jardin de Corten» rendent chaque pièce unique et irremplaçable. Sans oublier que les produits corten sont légers, ils n'ont pas besoin d'entretien et s'adaptent à tout type de contexte, moderne ou traditionnel.A l'image: Journal de bord de l'Heracle de Il Giardino di Corten

Porte-bûches, un objet revisité: porte-bûches en fer

Afin de conserver le bois avec élégance et style, les supports traditionnels en fer forgé ou en fer forgé sont également disponibles. C'est un matériau qui a été largement utilisé dans le passé, et il traverse une phase de renaissance. Le fer forgé peut en effet prendre de nombreuses formes, du plus simple comme une lance, une feuille, un torciglione, au plus élaboré comme une branche de lierre, une fleur, des hérissons et diverses volutes: il peut donc être bien exploité pour la bûche, se livrer aux différentes morphologies. Sur la photo: Sestini et Corti