Vente à la rédemption

Le plan de la maison 2014, un enfant de la situation économique italienne actuelle

Il n'est pas nouveau que la situation économique et sociale actuelle de l'Italie soit extrêmement délicate. La soi-disant crise a généré une série de réactions en chaîne qui ont frappé les familles italiennes sous différents angles, y compris la maison. Dans cette situation précaire, les banques ont des réticences à délivrer des hypothèques et les contrats d'achat de biens immobiliers sont devenus de plus en plus rares. Néanmoins, de nouvelles formules d'achat de biens, connues sous le nom de «Rent to Buy» ou de vente à la vente, ont été établies, régies par les nouvelles règles 2014 de Piano Casa.

Rent to Buy est une phrase anglo-saxonne avec laquelle un type d'achat est identifié par son nom, aujourd'hui encore peu utilisé, mais en phase de développement, également en raison de la situation économique modeste actuellement présente dans notre pays. Synthétiquement, cette formule vous permet de louer une maison et, en payant en temps opportun le paiement mensuel dû, vous pouvez à l'avenir racheter la maison en devenant ses véritables propriétaires, en utilisant les versements comme une sorte de paiement différé. La législation Casa Plan de 2014 étend ce type d'achat aux logements sociaux. Le plan de la maison 2014, un enfant de la situation économique italienne actuelle

Le logement public comme objet de la vente de rançon

La proposition introduite et régie par le Plan de la Maison 2014 a comme protagoniste le logement social, également connu sous le terme «casa popolare». Le logement social est une structure de bâtiment appartenant à l'État, régional ou municipal, mis à la disposition des locataires qui tombent dans une catégorie et un classement spécifiques. Ces maisons ont le grand mérite d'être extrêmement bon marché, mais pour bénéficier du loyer, il faut présenter à la société locataire sa situation économique et familiale.

Pour être inclus dans les classements ayant droit au logement social, il est généralement nécessaire de présenter un revenu annuel moyen-faible, pour privilégier une partie de la population moins riche. D'autres points dans le classement sont finalement attribués par d'autres critères tels que la présence d'enfants à charge. Pour toutes ces personnes qui, à faible revenu, se voient attribuer un logement social, depuis 2014 grâce au plan de la Chambre promu par la Chambre des Députés, il leur sera donné l'opportunité d'acheter un jour la maison qui leur est assignée par ce qu'on appelle la vente à rançon.

La possibilité de racheter le logement social survient après sept ans de la cession

La possibilité de racheter le logement social survient après sept ans de la cession Examinons maintenant en détail le modèle Rent to Buy (ou aussi, en italien, Sale to racemption) et parce qu'avec l'introduction du Plan Home Plan 2014, la possibilité d'avoir un logement social vient après sept ans de « cession.

Après au moins sept ans à partir du moment où le logement social a été attribué, il est possible de demander un achat à l'institution qui gère la propriété. Grâce au modèle Rent To Buy, les paiements mensuels déjà payés pour supporter les coûts de location seront pris en compte pour l'achat des locaux. Cela signifie que si nous décidons d'acheter la maison, nous ne paierons pas la pleine valeur de la propriété, mais la différence entre la valeur de la propriété et combien nous avons déjà payé dans les sept (ou plus) années de loyer. Ce système d'achat pourrait ressembler à une sorte de prêt hypothécaire, mais il diffère du prêt bancaire parce que la propriété restera du côté de l'institution jusqu'à ce que le locataire ait complété le paiement intégral de la propriété. Les deux parties établiront ensuite les procédures de paiement avec lesquelles le contrat d'achat sera utilisé.

Vente au rachat: Avantages et défauts dans le rachat de logements sociaux

Avantages et défauts dans le rachat de logements sociaux L'acquisition de logements sociaux présente essentiellement de nombreux mérites et un seul défaut. Tout d'abord, l'acquisition peut être demandée et obtenue non seulement par le propriétaire du logement, mais aussi par les membres de sa famille, comme un enfant.

Le premier avantage, le plus évident et le plus immédiat à mettre en œuvre, est l'ajournement du paiement. En payant simplement le loyer convenu avec le locataire, il sera possible en même temps de commencer à payer un éventuel achat futur de la maison. Sur le bail, une clause est insérée qui permet l'achat des locaux à l'avenir, par une vente à rachat, donc, le prix a déjà été fixé et n'est pas victime de fluctuations sur le marché de la construction.

Un autre avantage réside dans le paiement par l'acheteur de la TVA: celle-ci ne sera payée qu'au moment de l'acquisition du logement et non pendant la période de location. Le seul inconvénient lié à cette formule est le fait que la même maison ne puisse être revendue avant une période comprise entre 5 et 10 ans, ceci afin de ne déclencher aucun phénomène spéculatif sur l'achat et la vente. la vente de ces types de logements.